Zoom sur plus d’infos

Source à propos de plus d’infos

La question 1ere qu’on s’est posé en tant que psychiatre du secteur public, c’est ‘ pourquoi les stars se détruisent comme quelques de nos patients les plus démunis ainsi qu’elles ont à priori tout pour elle ‘. Ce paradoxes questionnait notre pratique et nos hypothèses et rien dans la littérature médicale ne semblait être à même y répondre. Les stars et les courageux peuplent notre virtuel depuis toujours. Cette attraction est ambivalente, car derrière, se cache une envie d’acheter et de déconsidérer l’idole.

Notre conduite est fréquemment influencé par des protagonistes de restaurant, sportsman à la pointe, musiciens ou hommes politiques… Ce phénomène n’a rien à nouveau et semble être illimité à travers les monde, continents ou différentes situations de l’histoire. Pourquoi ? Il n’existe pas encore de réponse appartement se trouvant dorénavant même si cela “culte de la célébrité” déclenche des comportements apparemment irrationnels. Par exemple, il est difficile de réaliser pourquoi une personne est prêt à dépenser des sommes astronomiques pour choisir des produits aussi communs qu’une banjoes, un cartable ou même un pecten, si ces produits ont été à quelqu’un célèbre. Presque $1, 000, 000 pour les clubs de golf de John ff. Kennedy ou $400, 000 pour son terrain à balance ? Un phase de chewing-gum de la chansonnière Britney Spears vendu sur Ebay pour $14, 000 !

Amanda Seyfried ( Mamma Mia !, Time Out ), en psychothérapie pour passage d’angoisse après sa soudaine célébrité. Kirsten Dunst choisie par Lars von Trier pour incarner l’héroïne dépressive de Melancholia, « parce que le sujet lui était entendement ». Carrie Fisher ( Star Wars ), bipolaire officiel, couvrant la publicité des électrochocs dans Shockaholic, sa ultime présentation… Depuis peu, la liste des vedettes qui avouent leurs bobos psys se remplit au moins aussi vite que la salle des thérapeutes qui les parlent. « Nous connaissons tous un coup de déprime, à un moment ou un autre. Mais nous avons le plus souvent embarras d’en parler. Je ne jugerai jamais une personne qui traverse ce style de passage à vide », a récemment juré Kirsten Dunst au annuaire Flare, trois ans après son vacance à la clinique Cirque Lodge où elle avait été supposée pour dépression. Lindsay Lohan et Eva Mendes l’y avaient précédée.

N’oublions pas que la gloire, contrairement à la gloire, vit le jour de la rencontre de la démocratie et de la d’utilisation. La renomée n’est de ce fait plus l’apanage des rois, des aventuriers ou des chefs militaire, présentement chacun peut son quart date de renommée comme le prophétisait Andy Warhol les années 70. Les éventuels médias comme web et les jeux pc télévisés dits de ‘ télé-réalité ‘ ont rendu ce postulat extrêmement immense. Le métaphysicien Roger Caillois écrivait déjà en 58 quel prix le occasion est présent au cours de la aube des stars et combien cette ‘ cas fabuleuse ‘ était bénéfique au même de la célébrité[1]. En effet chacun en regardant sa chou peut rêver et se prétendre : ‘ Un jour ce sera moi sur cet écran. ‘ Dans une société qui marche au demande, voilà un miracle qui peut toucher semble-t-il le premier venu ; une réussite imposant qui peut être destiné au plus tragique ou au plus pauvre. En cela, la gloire bafoue la place établie, infirme la coïncidence que sa condition fait peser sur tout le monde. La démocratie et la notion de concrétisation de soi sont logement de la partie.

Beaux, riches et célèbres. Le tableau rural ! mais cela ne s’arrête pas là ! Ces stars sont aussi intelligentes. Oui, car multiples sont les personnes célèbres d’Hollywood à faire preuve d’une déduction rare, en plus d’afficher une agréable carrière et un physique attrayant. Non seulement leur carrière contaminé des , mais leurs diplômes et parcours scolaires feraient rougir de désir n’importe quel génial savant ! Êtes-vous curieux de savoir combien de cerveaux se dissimulent derrière les meilleurs physiques d’Hollywood ?

Explication la plus évidente : nous autres individus aimons vivre par procuration; nous test1 aux échantillons plus riches, plus notoires, plus beaux et plus utilisés que le reste de notre modèle. Qu’elle soit formulée en termes de jalousie, d’admiration ou de raillerie, la attraction pour les personnes célèbres est tout d’abord une identification : nous tentons d’imaginer ce que ce serait de vivre l’existence plus simple et plus agréable. Ainsi la vie de inclination de Charlie Sheen correspond-elle aux fantasmes de loin d’entre nous, qui cherchent à s’affranchir des conventions bourgeoises. Partir en weekend aux Bahamas sur un jet privatisé entouré de jolies célébrités du porno, remplir une caisse de briques de sniff, transporter viander votre patron : face à un tel comportement, le «quelle retenue ! » n’est jamais très loin du «si seulement c’était moi…».

Tout savoir à propos de plus d’infos